skip to Main Content

Le Club Digital Santé accompagne l’Université des déserts médicaux et numériques pour cette 2ème édition pleine de promesses. Venez débattre de ce double sujet crucial sur l’ensemble du territoire les 20 et 21 septembre.

2 ans après la 1re édition de l’Université des déserts médicaux et numériques (UDMN), l’heure n’est plus à tenter de dresser une cartographie des espaces de non soins mais bel et bien de sourcer les initiatives, projets et autres expérimentations qui tentent de répondre à cet enjeu de santé, de société, toujours plus prégnant.

Ainsi, cette nouvelle édition de l’UDMN a été placée sous le signe des solutions duplicables. Des opérateurs télécoms aux élus locaux, en passant par les professionnels de santé et les usagers, de la ville à l’hôpital, des champs aux mégapoles, les 20 et 21 septembre prochains permettront à chaque typologie d’acteurs de présenter et débattre des solutions actuellement apportées et de celles à développer.

Moi j’ai dit désert ? Comme c’est désert…

De la 5G qui est régulièrement présentée comme la solution au haut débit pour tous en passant par les zones blanches intra-hôpital (lorsque le dossier patient ne communique pas entre les services…), sans oublier la révolution annoncée de la téléconsultation ou du DMP, l’Université des déserts médicaux et numériques 2019 propose de s’interroger sur l’efficience du numérique en santé sous l’angle de l’accès aux soins et à la santé pour tous.

Cette interrogation sera au coeur de tables rondes réunissant acteurs institutionnels (ARS, pouvoirs publics), industriels (des télécoms mais aussi des dispositifs médicaux communicants), établissement de santé (du CHU au CH) et représentants des usagers.

Et pendant ce temps là…

Le numérique en santé étant trop sérieux pour être confié aux seuls regards des experts technologiques et organisationnels, l’Université des déserts numériques et médicaux fera une large place aux représentants des patients, des professionnels de santé et des territoires.

  • De leur participation aux sessions plénières à une table-ronde dédiée le samedi (« En attendant Google »), la voix des patients sera ainsi portée chaque instant.
  • De même, les élus locaux seront largement mis en avant et ce tout spécialement à travers une conférence autour des résultats d’une enquête exclusive sur la réalité des déserts médicaux et numériques, une enquête consacrée aux ressentis et aux priorités des élus locaux.
  • Les résultats d’une étude portée par le magazine Egora sur la perception des déserts médicaux par les médecins généralistes permettront d’articuler les prises de paroles de représentants d’URPS (Union Régionale des Professionnels de Santé) et des Maisons et Pôles de santé.

Perdu dans le désert, et alors ?

Alors que la journée du vendredi se clôturera par la remise des prix de la meilleure campagne de recrutement de médecin, campagne élue à l’applaudimètre par les participants de l’Université sur la base d’une pré-sélection réalisée par les lecteurs de What’s Up Doc, le magazine des jeunes médecins, la journée du samedi s’ouvrira par une session flash “Désert médical : vivre ou mourir, telle est la question “. Au-delà de l’enjeu de démocratie sanitaire, de politique et de dynamique territoriale, cette session tentera de répondre à une question trop souvent négligée : vivre dans un désert médical est-il un facteur de risque supplémentaire de morbidité ou de comorbidité ?

Informations et inscriptions sur universitedeserts.fr

Nous vous attendons nombreux !

Back To Top Aller au contenu principal