skip to Main Content

Plusieurs expérimentations ont été mises en place pour la livraison de médicaments par Drone en zones isolées.  Découverte.

Livrer des médicaments dans des zones éloignées ou dépourvues de structures médicales est un vrai défi autant dans des pays aux grands espaces comme en Afrique ou en Australie que dans des zones de déserts médicaux en Europe.

Une des solutions pourrait être le déploiement de drones. Plusieurs expériences ont montré l’apport de cette technologie.

« Deliver Future » : test de livraison de médicaments par drone en Afrique de l’Est

DHL, la GIZ (l’agence de coopération internationale allemande pour le développement) et le fabricant de drones Wingcopter ont mené à bien leur projet pilote  « Deliver Future » .


Pendant six mois, ils ont testé avec succès la livraison de médicaments par drone sur une île du lac Victoria. Au cours des essais, le drone autonome DHL Parcelcopter 4.0 parcourait les 60 km qui séparent le continent de l’île en 40 minutes en moyenne. Au total, il a réalisé 2 200 km et a enregistré un temps de vol de 2 000 minutes environ lors de la mise en œuvre du projet pilote.

Le drone offre ainsi de nouvelles opportunités pour relever les défis logistiques liés au domaine de la santé publique dans de nombreuses régions d’Afrique, notamment l’approvisionnement des hôpitaux et des pharmacies.

Le DHL Parcelcopter 4.0 décolle et atterrit verticalement : il ne requiert donc presque aucune infrastructure. Une fois les marchandises livrées sur l’île, le drone peut facilement récupérer des prélèvements pour analyse de sang et de laboratoire pour les acheminer sur le continent. À l’avenir, le Parcelcopter pourrait donc non seulement améliorer la chaîne logistique dans le domaine de la santé publique mais également contribuer à la prévention des crises dans le monde entier en permettant par exemple de rapidement faire face aux maladies virales telles qu’Ebola afin de ralentir leur propagation.

Livraison de médicaments par Google et son Project Wing

En Australie, Google a mené un pilote de son Project Wing pour la livraison de marchandises et denrées dans des zones reculées et isolées. Project Wing est le programme de drones de livraison de Google lancé en 2014.

Les drones de Google ont une envergure d’environ 1,5 mètre et s’appuient sur quatre hélices. Chaque aérodyne pèse 8,5 kg et peut transporter un colis pesant jusqu’à 1,5 kg. Lors d’une livraison, l’appareil se met en vol stationnaire à plusieurs dizaines de mètres du sol et dans une position pratiquement verticale. Un treuil s’active alors pour faire descendre le paquet jusqu’à terre.

Afin de souligner l’intérêt du projet Wing, Google a mis en avant le rôle que ses drones pourraient jouer dans l’assistance aux populations. Suite à une catastrophe naturelle, ils pourraient en effet soutenir les pouvoirs publics en apportant des médicaments, des vivres ou des équipements de première nécessité, dans la mesure où les routes sont impraticables.

Google ne livre guère de détails sur cette dernière vague de test : ni le nombre de vols, ni la distance parcourue par les drones, ni le temps de livraison. Cependant cela montre que Google mise beaucoup sur ce projet, et continue à tester et améliorer ses différents modèles de drones et sa plate-forme de gestion du trafic aérien dédié aux drones.

A noter que Wing est devenu cet été une société indépendante au sein d’Alphabet.

Evidemment l’utilisation de drones ne se limitent pas à livrer des produits, dont des produits de santé dans des zones isolées. D’autres usages sont en expérimentation. Amazon avec son programme Prime Air ambitionne la livraison de colis de moins de 2,5kg en zone urbaine, et notamment des médicaments. Au Pays-Bas des « drones ambulances » ont été expérimentés. Concept : transporter des défibrillateur à des victimes d’arrêts cardiaques.

Au-delà de toutes ces expériences, il reste encore beaucoup de questions en terme de législation, de gestion des couloirs aériens etc… pour que les drones soient généralisés rapidement.

A suivre…

Rémy Teston

Digital Health Consultant
Buzz e-santé
Retrouvez-moi sur twitter et sur LinkedIn.

Back To Top