skip to Main Content

L’année 2014 aura été une année record pour l’investissement dans la e-santé.

Les chiffres en provenance des US sont impressionnants ; la somme des investissements de l’année passée égalise la somme des trois années précédentes selon Rock Health.

 

Investissement e-santé rock health 2014

 

Encore en ce début d’année les annonces se multiplient.

Qualcomm et Novartis ont annoncé lors du CES la création d’un fond d’investissements doté de 100 millions de $

J’avais écrit sur ce sujet pour LeWeb il y a quelques semaines, à la fois sur l’explosion des investissements en e-santé avec ce post Digital Health is booming puis sur la co-création nécessaire pour avancer avec ce post Digital Health : co-creation, the key to the future.

Mais j’avoue qu’en ce début d’année je m’interroge.

 

Quel est la réalité de ce marché ? Peut on disrupter le secteur de la santé ? peut on comparer la situation aux Etats-Unis avec celle en Europe ?

Et surtout ou en est on du cycle de Gartner ? En phase d’enthousiasme qui précède la désillusion ? En plateau de productivité ? La bulle va t elle exploser ?

Cycle de gartner e-santé

 

Puis je pense à cette fable de Lafontaine..vous vous souvenez ? La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf

Une Grenouille vit un Boeuf

Qui lui sembla de belle taille.

Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un oeuf,

Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille,

Pour égaler l’animal en grosseur,

Disant : « Regardez bien, ma soeur ;

Est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ?

– Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. – M’y voilà ?

– Vous n’en approchez point. « La chétive pécore

S’enfla si bien qu’elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :

Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,

Tout petit prince a des ambassadeurs,

Tout marquis veut avoir des pages.

 

La grenouille à l’heure du crowdfunding

 

Alors que Scanadu est sensé livré son « tricorder » avec près d’un an de retard, on se souvient que la société avait réussi à lever plus de 1.6 millions de dollars en à peine deux mois alors qu’elle ne cherchait qu’à en lever 100 000$.

Scanadu indiegogo e-santé

 

N’importe qui quasiment peut désormais développer un produit « one shot » grace au crowdfunding.

Ce qui fait qu’il y a pléthore de produits annoncés et parfois développés rendant très éclaté le marché notamment des objets connectés bien-être et santé.

La grenouille à l’heure des réseaux sociaux

Voilà un levier formidable ..ce n’est pas moi qui vais vous dire le contraire.

On a en tête le phénomène de l’année dernière sur le IceBucket Challenge qui a permis à une association de patients de lever plus de 35 fois son budget de l’année précédente en atteignant plus de 100 millions de $ de dons…

ICE BUCKET CHALLENGE e-santé

 

Mais c’est finalement le mieux communicant qui l’emporte et pas forcement le plus pertinent.

La grenouille à l’heure de conférence et congrès..comment gérer le buzz ?

On sort juste du CES de Las Vegas… les startups et les fabricants ont rivalisé d’effets d’annonce pour essayer d’exister aux yeux des journalistes certes mais aussi et surtout aux yeux des investisseurs.

Il y en a une qui est experte la dessus c’est Google…

Google e -santé 4 Google e -santé 3 Google e -santé 2

 

 

 

 

 

 

Mais beaucoup de ces produits annoncés ne sont ou ne seront jamais commercialisés..accentuant un effet « gadget » sur cette transformation à la fois nécessaire et inévitable.

La confusion entraîne une perte de confiance de la part d’acteurs historiques de la santé qui ont du mal à suivre la rythme et à faire la part des choses pour dépasser les apparences pour développer une réelle EXPERIENCE client.

 

Alors comment sera 2015? Année de la maturité ? année d’explosion de la bulle?

Comment distinguer les grenouilles qui veulent être aussi grosses que le boeuf ? comment faire la part entre effets d’annonce et réelles avancées ? Comment distinguer ceux qui ont des vraies valeurs et une vraie vision de ceux qui ne sont que de beaux parleurs?

C’est tout l’enjeu pour les acteurs de cette santé de demain mais aussi toute la difficulté pour les investisseurs.

D’autant plus que le changement est lent…que le changement est long. Ni trop tôt..ni trop tard, tel est l’enjeu.

Alors peut être faut il se concentrer sur l’experience client ? Privilégier les solutions plutôt que les objets ? Regarder les usages réels et la maturité des acteurs auxquelles s’adressent les approches plutôt que de vouloir révolutionner leur pratique du jour au lendemain ? Faire converger les moyens des acteurs historiques et la créativité des nouveaux entrants et des startups ? Peut être faut il casser les silos qui entravent le changement  et donner une voix à chacun pour faire converger les technologies autant que les idées ?

C’est le chemin qui semble se dessiner aujourd’hui..et j’en suis le premier ravi.

Je suis convaincu que 2015 sera une année d’avancées, de maturation des acteurs, d’émergence de solutions pragmatiques pour répondre aux formidables défis que nos systèmes de santé doivent et devront affronter.

Je suis convaincu que ce sera aussi l’année de la mort de quelques grenouilles mais probablement aussi de quelques pépites qui n’auront pas su trouver leur marché.

Je terminerais par cette citation de Churchill : il n’y a rien de négatif dans le changement si c’est dans la bonne direction.

e-santé changement

Digitalement vôtre

Lionel Reichardt / Le Pharmageek

 

 

Back To Top