skip to Main Content

Lors du forum Netexplo 2014, au sein de l’UNESCO Paris, Joel de Rosnay a introduit Mme Nanshu Lu. Celle-ci est docteur et travaille avec son équipe sur « L’Electronics Tattoos ».

Qu’est-ce que L’Electronics Tattoos ?

Il s’agit d’un patch électronique qui se fixe sur la peau d’un patient. Ce patch agit comme une solution de monitoring médical ! Ainsi, les patients, les médecins, les coachs et toutes les professions médicales ont accès à l’état de santé d’un individu.

Ce patch s’applique comme une seconde peau sur toutes les parties du corps, il est indolore et peut-être gardé sur de longues périodes. Il mesure presque toutes vos activités et signes vitaux : activités musculaire, cérébrale et cardiaque. Ce qui est très complet.

 

L’Electronics Tattoos va bien plus loin que la « simple » mesure, il peut commander des appareils électroniques connectés. Ceci, juste en détectant vos mouvements musculaires. L’exemple présenté est le suivant : si l’Electronics Tattoos est porté sur le cou, le patch reconnaitra vos mouvements musculaires quand vous prononcerez « gauche, droite ou haut et bas ».

Ainsi, à l’aide du tatouage, des handicapés pourront commander très simplement tout appareil connecté !

Maintenant, imaginez-vous doter de ce tatouage… Il devient possible de commander une manette de jeu vidéo ou bien jouer sans les mains si on porte des lunettes Oculus Rift (réalité augmentée racheté dernièrement par Facebook). On imagine aisément toutes les autres applications.

Demain, la santé de tout humain doté d’un tel tatouage pourra être suivie en temps réel. Mais il pourra également être soigné en live !

Le « médicament nomade » sera déjà dans le corps et le tatouage commandera directement « l’ingestion » par le corps (distillé à la demande). Les cas d’infarctus pourraient être détectés dès leur premier effet et avertir le patient et son docteur pour actions. De même, les diabétiques verraient leur vie changer considérablement.

Au final, la personne est porteuse de son détecteur de maladie (blessures, etc.) mais aussi des soins et du traitement curatif.

 

Le concept de gommage électronique

Ce tatouage électronique fait partie de la nouvelle tendance croissante nommée « Gommage électronique ». Il s’agit d’effacer (de gommer) au maximum les interfaces technologiques pour qu’elles se fassent oublier par leur propriétaire et ainsi augmenter leurs utilisations car les technologies seront utilisées de manière naturelle et sans y penser.

Les wearables technology, les tatouages électroniques ou les technologies ingérées ou sous cutanées font parties des réponses au « Gommage électronique ». Par exemple, les vêtements de CityZen Sciences embarquant des capteurs et qui sont intégrés directement dans le tissu. Ou bien, le tatouage électronique de Nanshu Lu.

Tatouage électronique à l’intérieur de votre corps !

La technologie évolue vite et bientôt l’Electronics Tattoos sera collé directement sur le muscle  cardiaque !

Un autre axe exploré par Nanshu Lu est celui du tatouage capable d’enregistrer une information et de réagir. Par exemple : le tatouage détecte l’arythmie cardiaque et délivre un flux électrique pour soutenir le cœur. Plus fort encore, le tatouage sera capable de changer le comportement d’une personne, en agissant sur nos sécrétions hormonales. Sécrétions qui agissent sur nos comportements parfois…

Au final, qu’est-ce donc que le Web Symbiotique ?

Joel de Rosnay explique que le Web Symbiotique est la fusion entre le corps et l’écosystème numérique. Cette fusion permettra, à terme, d’évaluer, prévenir et soigner certaines maladies, comportements ou blessures.

De même, les sportifs sont concernés en premier lieu. Que ce soit pendant leur entrainement ou bien lors des compétitions. Avant et après les épreuves : les aspects nutritions (évaluation des effets des aliments), échauffements de certains muscles, fréquences cardiaques optimales, qualité du sommeil et tous les aspects liés à la récupération. Pendant les compétitions : le management du stress ou les signaux vitaux du corps de l’athlète.

Concluons par les propos de Joel De Rosnay :

« Ces patchs électroniques nous font désormais entrer dans le nouveau domaine de l’électronique moléculaire. Avec des biomolécules capables d’enregistrer des informations et de les traiter comme un bio-ordinateur implanté dans votre corps »

Manuel Tasendo
Co fondateur du Geek Sportif.com. Site spécialisé dans les objets connectés, sports, santé et bien-être. A suivre également sur @legeeksportif.
Images intégrées 1

Back To Top