skip to Main Content
En 2013, la santé mobile était déjà une tendance forte de la eSanté. Le nombre important de discussions sur le web portant sur ce sujet encore nouveau (Etude Synthesio & Club Digital Santé, 2013) atteste d’une forte dynamique qui va continuer de s’amplifier en 2014.

Le mobile et la santé, des opportunités ?

Le mobile explose. C’est aujourd’hui un relais majeur de croissance pour un grand nombre d’acteurs majeurs du secteur des nouvelles technologies. Google, Facebook, Yahoo! et bien d’autres priorisent le mobile dans leur stratégie de développement. Il suffit de regarder les courbes prévisionnelles de comScore (ci-dessous) concernant le nombre d’utilisateurs de mobiles versus d’ordinateurs de bureau pour se rendre compte que nous sommes déjà à la croisée des chemins. L’accès à internet, à l’information mais également à de nombreux services fait partie intégrante des habitudes et du comportement des internautes ainsi que des parties prenantes du secteur de la santé.

Nombre d'utilisateurs de mobiles vs ordinateurs de bureau - comScore 2013

Que ce soit pour les professionnels de santé, les patients mais également l’ensemble des acteurs clés du secteur de la santé, ces nouvelles technologies et le développement de leurs usages constituent de nombreuses opportunités. La santé mobile permettra de mieux prévenir, accompagner et suivre la prise en charge des patients, mais aussi de faciliter l’accès aux professionnels de santé à l’information médicale de qualité et aux données de leurs patients.

La mSanté et l'accès aux données d'imagerie médicale

Le mobile ouvre de nouvelles perspectives dans le secteur de la santé, mais reste encore freiné par des contraintes ou craintes qu’il reste à lever : gestion des données personnelles de santé, réglementation, viabilisation du business modèle des applications santé, etc. Alors oui, les opportunités sont nombreuses et il reste tout à faire pour inventer et apporter les « services médicaux » de demain aux parties prenantes du secteur de la santé. Chacun des acteurs industriels, associatifs, institutionnels ou autre doit clarifier ses objectifs et définir son investissement afin de maximiser ses chances de réussite dans un marché où il sera facile de se perdre, tant il est voué à prendre de l’ampleur dans les années à venir.

Des signes encourageants pour le développement de la mSanté ?

De récentes actualités sont le signe positif d’un développement de la santé mobile. Au-delà du nombre croissant d’applications santé ou médicales proposées sur les apps stores, c’est bien l’environnement réglementaire qui commence à se préciser. Au USA, la FDA (équivalent de l’ANSM en France) a publié en septembre 2013 une version finale des recommandations concernant les applications mobiles santé. Ainsi, cette administration ne validera que les applications :

  • pouvant être utilisées comme accessoire d’un dispositif médical, ou
  • qui transformerait un service mobile en dispositif médical

En France, bien que la notion de dispositif médical soit claire, elle demeure floue dans le cadre des applications mobiles. Soulignons l’importance du dialogue instauré entre les industriels et les instances réglementaires américaines à ce sujet, qui a permis d’accélérer l’adoption et l’investissement d’acteurs majeurs du secteur de la santé.

Il est intéressant de remarquer que sur ce nouveau marché encore très fragmenté, les grands acteurs traditionnels tels que l’industrie pharmaceutique et les assurances sont challengés. Certains intègrent donc des compétences externes, comme UnitedHealth Group (assureur santé américain) qui a récemment racheté la startup Audax Health pour intégrer de nouveaux services et demain de nouveaux produits d’assurance santé au sein de son offre. Les laboratoires pharmaceutiques aussi innovent en développant des applications pour les patients. Sanofi s’est démarqué aux USA avec son application GoMeals et de nombreux autres exemples sont disponibles ou en cours de développement.

Petits ou grands, de nouveaux acteurs viennent dynamiser ce marché en proposant de nouveaux produits et services. Si vous cherchez des exemples, n’hésitez pas à jeter un oeil aux offres de santé mobile des entreprises suivantes :

AT&T, athenahealth, Apple, Vodafone, Epocrates, CardioNet, Jawbone, Nike, Fitbit, Motion Computing, Voxiva, AgaMatrix, Qualcomm Life, Airstrip Technologies, Withings, Sotera Wireless, Telcare, AliveCor, Diversinet et iHealth Labs.

Toutes ces entreprises et bien d’autres vont certainement participer à redistribuer les cartes d’un secteur en pleine mutation.

Quelques exemples pour illustrer la Santé Mobile.

Pour rendre plus concret la santé mobile, vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’applications santé à destination des patients et des professionnels santé :

La santé mobile n’en est qu’à ces débuts et le potentiel d’adoption de ces nouveaux services est déjà extrêmement fort. L’innovation va continuer de porter ces nouvelles opportunités qui intéressent et vont impacter tous les acteurs de la santé. L’année 2014 sera passionnante et de nombreuses innovations vont naître du développement de nouvelles applications mobiles, du Quantified Self et de l’explosion de l’Internet des objets.
Et vous, comment voyez-vous la mSanté en 2014 ?

Thibaud Guymard
Digital Health Marketing Manager
> Retouvez-moi sur twitter et sur LinkedIn.

Back To Top